Encrier ancien en porcelaine et de bureau et d’écolier

Un objet trouvé dans une foire à la brocante

Voici un produit qui peut poser des questions à certains esprits, il a été trouvé lors d’un vide-grenier placé sur une étagère. Il a attiré l’œil du chineur car sur la région Parisienne, il y en a très peu chez les antiquaires. Cet objet de collection est en bel état, il est maintenant difficile de trouver de tels objets anciens bien conservés. Il se compose en 2 matières, la porcelaine et le laiton. A première vue il semble bien que cela soit de la porcelaine blanche et non de la faïence.

On peut le découvrir en dessous avec différentes photographies et il ressemble à une coquille d’un gros escargot tournant sur un axe.

Ses dimensions sont raisonnables, la soucoupe ou est fixé le système d’axe à un diamètre de 14 centimètre et présente à un endroit une usure. Un parfait objet de vitrine si on le nettoie un peu.

encrier ouvert

vue de face encrier

 

Pour écrire au bureau

Cet objet est un encrier posé que l’on pouvait trouver au début du siècle dernier, voir même au 19ème siècle à l’époque de napoléon III posé à plat sur les bureaux. On peut remarquer 2 cornes qui sortent de chaque côté, c’était pour poser un porte plume.

Si le monsieur de la société voulait écrire. Il prenait d’une part le porte plume puis faisait faire une rotation à la coquille d’escargot dont l’ouverture allait se trouver à l’horizontale. Il trempait sa plume et lorsque le travail d’écriture était terminé il refaisait faire une rotation à la coquille et l’ouverture venait se coller de façon plus ou moins hermétique contre un support pour éviter que l’air passe à l’intérieur de la coquille et l’encre ne séchait pas ou tout au moins. La coupe ronde permettait de récupérer l’encre.

Poser sur un bureau style empire ou Louis-Philippe, cela ferait un ornement parfait. A la place du porte plume on peut aussi y mettre un pinceau ou un stylo plume. L’avantage de cette suspension c’est que le porte-plume n’est pas nécessaire. On est loin d’un objet de l’antiquité.

L’encrier de bureau d’écolier

Voici un autre type d’encrier de forme ronde pour collectionneurs qui fait parti de l’art populaire. Cet encrier dont on peut découvrir une photo dessous avait sa place sur tous les bureaux d’écoliers de France pour permettre aux élèves d’écrire a la plume. C’était un exercice ou l’on entendait le grincement de le plume sur le papier.

Encore dans les années 1970, certaines écoles privées offraient la possibilité à leur élèves d’écrire de cette façon. En effet les bureaux d’écoliers étaient encore équipés d’un trou. On ne peut pas utiliser cet accessoire sur un bureau en bois traditionnel mais bien sur un pupitre traditionnel d’écolier légèrement incliné.

deux encriers d'écoliers

On trouve cet encrier traditionnel en vente sur internet, donc on peut considérer que sa fabrication ne s’est pas arrêtée. Pour ceux qui ont acheté par nostalgie un vieux pupitre avec 2 trous à une vente aux enchère , il pourront le compléter avec cet encrier d’écolier en porcelaine. Sur un bureau d’écolier patiné, la couleur blanche de cet objet d’art ( maintenant cela en ai un) ressortira parfaitement.

La porcelaine, un matériaux très utilisé

Au XVIII aime siècle la porcelaine était très utilisée. On pouvait trouver cette céramique dans les arts de la table comme coquetier, soupière, théière, tasse de thé, les tasses, les assiettes mais aussi pour la décoration, les statues, les vases. Le laiton était très utilisé pour les accessoires comme le plus connu est le bougeoir. Les poupées anciennes avaient aussi la tête en porcelaine. On peut dénicher ces objets dans une salle de ventes en compagnie de tableaux anciens que les commissaires priseurs mettent adjudication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *