Exposition de costumes de scène

En tant que passionnée de la nippe, adoratrice de fringues et obsédée du textile, je tiens à faire ce petit papier pour récapituler les lieux où vous pouvez voir des costumes de scène. Liste non exhaustive pour laquelle je compte sur vous pour m’aider à la compléter.

De la différence entre un vêtement et un costume.

En effet, les différences entre un costume de scène (théâtre, danse, opéra) et un costume de ville, entre un costume d’époque et un costume d’inspiration historique, entre un costume spécialement réalisé pour un personnage dans une mise en scène donnée et un vêtement acheté en boutique constituent bien la problématique essentielle du costumier. Faire vrai, faire juste, faire au mieux…

Dans la plupart des mises en scènes actuelle, seule l’époque compte et détermine si oui ou non un costume mérite d’être réalisé spécialement pour le comédien et cette mise en scène. Par exemple, les mises en scène de Shakespeare ne sont plus forcément en costume d’inspiration Renaissance, mais peuvent être pensés en termes de transposition dans l’époque contemporaine ou bien dans un univers totalement fantasmé.

L’âge d’or Hollywoodien avait d’autres considérations car les stars ne l’écran ne pouvaient tout simplement pas porter les vêtements du commun des mortels. On faisait souvent appel à des couturiers pour imaginer des costumes qui sont en fait le prolongement de leurs propres collections. Notons tout de même les créations de Lacroix et Gaultier qui sont aussi bien capables de s’adapter au monde du spectacle que de créer des lignes de prêt-à-porter ou de haute couture, ce qui constitue bien deux (même trois !) exercices bien différents !

Un costume de théâtre ou d’opéra, c’est un mélange de matériaux spéciaux, de techniques de couture et d’ornementations propres au monde du spectacle.

Le CNCS

musée national du costume de scène - moulins - Allier
CNCS -A Moulins, dans l’Allier, musée national du costume de scène – moulins – Allier

A Moulins, dans l’Allier, se situe le musée national du costume de scène, qui est en fait un centre de conservation qui réunit plusieurs milliers de costumes issus des productions de l’Opéra de Paris, de la Comédie Française et de nombreux autres partenaires culturels (compagnies de cirque, de danse, de théâtre…).

J’ai eu l’occasion de le visiter pendants mes études de costumier et d’en découvrir les coulisses (conditions de stockage et de conservation ultra contrôlées : hydrométrie, température etc.)
Vous pourrez y découvrir une exposition sur un thème différent une fois par an. En ce moment et jusqu’au 5 janvier, les plus beaux costumes de cirque au programme en plus de l’exposition permanente des costumes du danseur Rudolf Noureev. Dorénavant, vous pouvez aussi consulter la base de données des costumes directement en ligne sur le site http://www.cncs.fr.

Le vrai plus : la fiche de chaque costume dument complétée et accompagnée de photos de détails en résolution tout à fait acceptable. J’en aurais souhaité encore davantage (photos en scène, plus de gros plans, instructions du metteur en scène, anecdotes de créations etc.) mais je reconnais que cette documentation est vraiment bien faite et je ne dois mon insatisfaction qu’à ma quête perpétuelle de l’information !

De l’acquisition d’un costume d’opéra

Costume vente de l’Opéra Garnier
Costume vente de l’Opéra Garnier

J’ai pu acquérir un costume lors de la vente de l’Opéra Garnier (en 2008, je crois). C’était une robe de « femme fatale » de l’opéra Don Carlos réalisée dans un lourd tissu damassé rose pailleté. Ses nombreux ornements (bustier entièrement baleiné, pattes d’épaule renforcées rappelant das spalières, basque circulaire entièrement renforcée, fermeture par crochets et boutons pressions…) contribuent à lui faire peser ses 4Kg !

Acquérir ce costume complètement défraîchi, qui par ailleurs n’a jamais été à ma taille, est davantage une preuve d’amour qu’un achat compulsif. Il regroupe toutes les techniques essentielles que j’ai apprises et que j’emploie quotidiennement : le corsage de toile entièrement surpiqué, sous-patte et élastiques maintenus au point de chausson, on voit même encore les traces du patron à l’intérieur du vêtement !

Rinato: vente de costumes

rinato vente costumes opera
Rinato vente costumes opéra

L’hiver est là, je me demandais si une de ces ventes allait encore être organisée, car pour le prix d’une expo, on peut admirer un stock inimaginable de costumes et accessoires, et même les toucher, les essayer, les posséder ! Je vous l’accorde il y a bien un fétichisme là-dedans car posséder une relique est bel et bien un acte de foi !

La crise aidant (les institutions à se séparer de leurs stock plus facilement), je n’ai pas été exaucée car le site Rinato n’existe plus pour m’annoncer une prochaine vente de costumes de l’Opéra. Dommage car sur le site de Rinato on pouvait trouver ds perles. Acheter un costumes d’opéra en deux clics était très facile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *